Chef d’entreprise ? Dirigeants d’entreprises familiales ? nous vous livrons nos réflexions

Après cette période de confinement causée par la crise sanitaire du coronavirus Covid-19, une question doit être posée : Quelles actions mettre en œuvre pour protéger votre entreprise, votre patrimoine professionnel ? Les mesures étatiques – davantage orientées sur le court terme – sont-elles suffisantes pour survivre ?

Dans la plupart des cas oui… heureusement… mais elles fragiliseront votre entreprise sur le moyen terme. La forte baisse du chiffre d’affaires, voire l’absence d’activité pendant le confinement, risque de déséquilibrer votre bilan : la baisse substantielle de vos capitaux propres causée par les pertes de l’exercice 2019/20 pourrait être conjuguée par une hausse des dettes financières. Une structure saine avant la crise pourrait se transformer en une structure surendettée incapable de financer ses prochains programmes d’investissement…

Nouveau paradigme post Covid-19 ?

Éviter, anticiper et atténuer les prochains chocs.

Nous ne voulons pas être alarmistes mais il est probable que d’autres chocs surviennent au cours des prochaines années. Ils pourraient être de nouveau sanitaire, ou encore politique (le retour des gilets jaunes, etc), climatique (inondation, sécheresse, tempête) et financier (surendettement des états).

Afin de se préparer au pire, il nous parait essentiel de renforcer vos fonds propres. Le bon sens dirait qu’il ne faut pas réinvestir tout de suite… au contraire, c’est le moment ou jamais ! De belles opportunités sont à saisir…

Augmenter vos fonds propres vous permettra de :

  • Diminuer le taux d’endettement en améliorant mécaniquement le « ratio dettes / capitaux propres  » ;
  • Stabiliser plus rapidement votre activité actuelle ;
  • et surtout diversifier vos sources de revenus vers des activités qui restent pérennes en période de crise.

Tout en restant cohérent avec votre métier initial, ces nouvelles activités peuvent être situées dans un tout autre secteur. Charge à vous de déterminer la rentabilité des nouveaux secteurs visés, les coûts pour votre entreprise, et s’il faut créer cette activité de zéro ou via des rachats de petites entreprises. La diversification de vos activités vous permettra également d’augmenter votre capacité d’emprunt.

Nous pouvons également que vous inciter à aller vers des secteurs porteurs qui ont du sens. Jacques Attali parle de « l’économie de la vie ». « Elle regroupe tous les secteurs qui, d’une façon ou d’une autre, de près ou de loin, se donnent pour mission, la défense de la vie, et dont on constate tous les jours, très pragmatiquement, l’importance vitale : la santé, la prévention, l’hygiène, la gestion des déchets, la distribution d’eau, le sport, l’alimentation, l’agriculture, la protection des territoires, la distribution, le commerce, l’éducation, la recherche, l’innovation, l’énergie propre, le numérique, le logement, les transports de marchandises, les transports publics, les infrastructures urbaines, l’information, la culture, le fonctionnement de la démocratie, la sécurité, l’assurance, l’épargne et le crédit. Ces secteurs sont évidemment liés les uns aux autres : la santé utilise l’hygiène et le numérique, qui est aussi utile à l’éducation ; et rien ne se fera, dans aucun de ces domaines sans la recherche, dont dépend la découverte du vaccin et du médicament, nécessaires à la maîtrise de cette pandémie. Cette économie regroupe donc toutes les activités permettant à la fois de vivre pendant la pandémie et de sortir des crises (économique, financière, sociale et écologique) qu’elle nourrit.« 

Nos clients qui ont le moins souffert pendant la crise sanitaire sont ceux qui disposaient certes d’un matelas de trésorerie mais aussi d’activités diversifiées et d’une maîtrise parfaite de leurs données financières. Dans la majorité des cas, votre patrimoine professionnel constitue la quasi-totalité de votre patrimoine. Il est donc essentiel de ne pas engager toutes les ressources dans la même affaire.

Renforcer vos capitaux propres est certainement adapté au développement de votre entreprise et de votre patrimoine économique. Toutefois, il est nécessaire de bien choisir ses partenaires. Chez ICD Finance, ce sont principalement des familles qui financent d’autres familles. Nous avons fait ce choix car les familles partagent très souvent les mêmes valeurs entrepreneuriales et leur horizon temporel est plus lointain que les fonds de private equity classique. Il est nécessaire de donner davantage de temps (8 à 10 ans) pour permettre la réalisation d’une transformation pérenne de votre activité.